2015-03-01
- correction cosmétique
   du modèle du Blog
  ° diaporama occupant
     tout l'écran
  ° message défilant
     démarrant du bord
     droit sous Chrome

Trognon le chaton

En lumière..

Des articles Lesbiens: Camellia Rose ,
Lipsticks [:* Fanny] , Lisa
et des Histoires signées MyLzz59: Mylène écrit (http://mylene-ecrit.blogspot.fr)

Des articles Trans-*: Ma Vie En Rose ,
Wawa's Smile , FtM ? , Thomas Beatie 2

Des Coups de Coeur: EXL ,
Kashimashi ~Girl meets Girl~ ,
Sa Majesté Freddie , Mon Côté Midinette
des Coups de Gueule: Karol relève-toi ,
BlondeBox , 1 pub 2 mR2 [bon courage :D]
et des Coups de Blues: Pile 1 an ,
Baisser de Rideau , Interlude

Du Visual Basic (VB6-VBA): Mlle Hanoï
Boules , Bombes , AnaClock , DigiClock ,
Tris (tetris) ,
et de la Bricologie: Real Barbie Girl

Pis pour les plus grand(e)s, des
S*X TOYS:
DildoBike , Tech To Nique

Et même parfois de la vraie vie:
Impressions de Voyage (Maroc) ,
Chez Mickey , La Tonnelle ,
Nous Nous Sommes Rencontrées

.

La vraie Taunie ..


... Tu me manques :'(


Notre Taz :*




Clock & Zik..

Idée Cadeau..


Attrape-Mouches

dyke goudou gouine homo homoaffectivité homoaffectivity homosexual homosexualité homosexuality homosexuel homosexuelle inverti invertie lesbian lesbianism lesbianisme lesbien lesbienne lez néovagin neovagina réassignation saphique saphisme sapphic sapphism trans transgender transgenre transidentité transidentity transsexalité transsexality transsexual transsexualism transsexualisme transsexuel transsexuelle tribade tribadisme vaginoplastie ...

Le combat continue..

MyLzz59..

.. @gmail.com

Blog français

Ca va encore mieux en le disant.. Important
## Comment "marche" ce Blog / Comment laisser un Commentaire ##

Et pour finir,
Mylène écrit (http://mylene-ecrit.blogspot.fr)N'oubliez pas de visiter aussi
mon blog d'histoires ====>



-MyLzz59-

dimanche 14 juin 2009

Camellia Rose

Souvenez-vous, je vous avais présenté (mais en était-il besoin) Cy Jung à l'occasion de la sortie de son précédent livre, "Un Roman d'Amour, Enfin". C'est via cet article que Dame Cécyle (avec un "y" s'il-vous plaît :P), surfant à la recherche d'éventuels "photocopillages", est arrivée sur ce blog, et a laissé un gentil petit commentaire :) Nous avons par la suite eu quelques agréables échanges numériques. Cy Jung nous fit aussi l'honneur de citer ce blog sur son site.

Puis dernièrement, à mon grand étonnement, je reçus un mail de sa part, me demandant mon ..adresse postale, afin de m'offrir un exemplaire, dédicacé de surcroît, de son nouveau roman. C'est donc avec une certaine fierté que j'ai commencé à dévorer ce livre rendu unique, dans les transports parisiens. Je vous en remercie encore, Cécyle :*

Mais pour autant, lectrices et lecteurs, n'imaginez pas une seconde que j'aille faire preuve de complaisance, achetée que je me sentirais, que nenni ! Bien au contraire, car outre de n'être dans ma nature, fournir un avis non impartial, biaisé, ne serait d'aucune espèce d'utilité. Et irrespectueux envers Cy Jung, même.

Donc, vous disais-je, notre grande conteuse nous revient avec son nouvel opus, "Camellia Rose"


Je ne vous cacherais pas que la sortie d'un "nouveau Cy Jung", demeure toujours un événement (avec deux accents aigus, malgré la réforme qui désormais accepte le grave, comme son réformateur, s'il-vous-plaît :P). Comme l'annoncent la quatrième de couverture, ainsi que la feuille de presse jointe, il s'agit d'un roman d'amour à l'eau-de-rose, évidemment lesbien, et "franchement déjanté" =) Ca promet déjà ! "Cy Jung ne recule devant rien, mais alors, rien.." Woaw !

J'attaque donc, sous les regards léthargiques de mes voisins de banquette.. Pot de départ de Marcelline, toute jeune retraitée de l'Education Nationale (donc de l'époque où les enseignants étaient là pour apprendre aux enfants autre chose que Che Guevarra et l'art de l'occupation des facs, ceci est ma note personnelle), a l'intention de faire son sort à l'inspectrice qui lui a nui comme à nombre de ses collègues. Malgré les tendres soins prodigués par Laure, sa compagne elle-même déjà retraitée, Marcelline, loin d'être calmée, va effectivement se lâcher. Extrait :

<< Madame Grandrond tendait une coupe à l'inspectrice quand Marcelline arriva à leur hauteur. Celle-ci s'en empara et en but d'un trait le contenu sous l'oeil surpris des deux femmes et, plus au fond de la salle, le regard inquiet de Laure.
- Je ne crois pas vous avoir invitée, chère madame, attaqua Marcelline Berthold en rendant la coupe à la directrice. Et si mon accueil vous semble quelque peu rustre, considérez qu'il est à l'aune de votre incompétence et de votre dangerosité professionnelles.
Elle avait dit ça suffisamment fort pour que l'assistance se figeât. Elle reprit son souffle, maîtrisant au mieux le gaz du champagne qui tentait de s'échapper de son estomac par voie oesophagienne quoique, en son for intérieur, elle eût adoré roter à la figure de son inspectrice. D'aucuns l'auraient comprise. Elle contint néanmoins le renvoi.
- Voici copie d'un courrier narrant vos exploits, poursuivit-elle la voix haute et claire, courrier que j'enverrai à monsieur l'inspecteur, votre supérieur madame, dès demain. Je vous prie à présent d'issir sans délai, ce pot de retraite ne pouvant supporter plus longtemps votre médiocrité.
Contre toute attente, pendant les interminables secondes que dura cette réplique assassine, madame Grandrond n'eut pas un mot ni un geste visant à faire taire son institutrice de CM1, pas plus qu'elle ne s'excusa de son attitude alors que la misérable inspectrice, rouge comme une écrevisse que l'on venait d'ébouillanter, quittait, humiliée, l'enceinte de l'école.
>>

Et nous n'en sommes qu'à la quatrième page de l'histoire, là :D Avec au passage quelques formes temporelles agréablement désuettes, ainsi qu'un infinitif de défectif dont seul le participe "issu" demeure usité.

Fou-rire naissant, et regards fuyants des autres passagers, décidés à rester sagement en sécurité, méfiants de tout comportement anachronique en de tels lieux de promiscuité forcée.

Le style, narratif et entrecoupé d'échanges verbaux, tricot de langage courant en phrases volontairement étirées, rend cette fois encore cette impression étrange d'être assises en tailleur, en rond autour de notre conteuse à l'oeuvre.

Mais serait-ce "vraiment du Cy Jung", s'il y manquait cette autre composante caractéristique, cet art de nous "emballer c'est pesé" le plus "viandesque" des ébats sexuels d'une pellicule de savoir-vivre (de "savoir-jouir" ?) qui donne à ces instants initialement crus une facette irisée, acidulée, au point qu'on pourrait même les placer dans la bouche d'une présentatrice de la grand-messe du vingt heures (heu.. c'est une image :P)

Ben ça aussi, comme auraient dit les tontons, "y'en a".. Extrait :

<< A l'instant, il se présentait sous la forme oblongue d'un jouet en latex rose bonbon dont Marcelline raffolait quand Laure avait l'obligeance de marteler de deux doigts son clitoris pendant qu'elle introduisait l'objet dans son fondement.
Le jeu, vu de l'extérieur, aurait pu sembler indigne de deux femmes de plus de soixante ans, surtout si l'on remarquait les pinces argentées auxquelles pendaient des poids miniatures serrant les tétins et les petites lèvres de Laure. Et que dire également de ces deux boules planquées en son vagin ou de cette manière incongrue qu'elle avait de débiter des propos salaces quand elle sodomisait son amante ?
- Tu vas jouir, ma petite salope !
N'en disons rien tant on pourrait craindre que des commentaires ne déméritassent face à l'amour et à l'affection qui présidaient à ces ébats que l'on réservait d'ordinaire aux femmes en prise avec le fameux démon de midi - ou de cinq heures, ce détail horaire étant en fin de compte sans importance face au carcan de la morale chrétienne. L'âge n'y pouvait rien : Laure et Marcelline s'aimaient passionnément et leur désir, l'une pour l'autre, n'avait su que croître au point que leurs ébats, mélange d'une technicité rare et d'une tendresse absolue, semblaient ne pouvoir trouver d'aboutissement.
>> (neuvième page)

Vi vi, dans les transports aussi :P, mais au moment d'aborder ces passages, je vérifie que les regards de mes voisins soient toujours léthargiques ;)

Bref, vous l'aurez compris, le début de cet opus tient plus qu'honorablement sa promesse de "roman d'amour à l'eau-de-rose, évidemment lesbien, et franchement déjanté" =)

Et la suite ? Ben pourquoi vous en priver, alors que vous pouvez vous la procurer pour moins d'un ticket restaurant ? Si si, c'est en vente libre dans toute bonne librairie ;)

-MyLzz59-

9 Commentaire(s):

Delph' a dit…
Bon Mylzz, puisque tu as l'air d'être pas mal "livrevore", en aurais-tu un en particulier à me conseiller ?
Je n'ai plus rien à lire et manque cruellement d'inspiration pour choisir le suivant.
Stéphane a dit…
:D
Bon, j ai bien compris que, à la lecture du premier passage tu pouffais...mais qu en est il pour le second?! :D

Comme tu le sais, je n ai jamais abordé ce genre de lecture...mais tu t y prends de fort belle façon pour nous y encourager...:)...

Franchement dejanté..;-) ça, c est interessant!
et pour terminer, à Delph'=> ne t inquiète pas, tu vas avoir de la lecture, rien qu avec la liste des titres qu elle va te proposer!!!

:* à vous deux.
le Taz.
MyLzz59 a dit…
Mais vous vous rendez compte de cette question ??? Un crève-coeur !! :D

Ok alors, une liste absolument pas exhaustive, qui ne signifie pas que d'autres ne méritent pas qu'on s'y attarde..

[lesbien]

* Hélène de Monferrand, "Les Amies d'Héloïse" (Goncourt du Premier Roman), et "Journal de Suzanne"

* Danièle Calvo-Platéro, "Sappho": l'auteure a passé quatre ans sur les traces de notre Poétesse, afin d'écrire certes un roman, mais tout en tentant de coller au plus vrai. Un régal !

* Abha Dawesar, "Babyji", une vision de la jeunesse de l'Inde loin des clichés.

* Isabelle de Bourbon-Parme, "Je meurs d'Amour pour Toi", sa (véritable) correspondance amoureuse avec l'archiduchesse Marie-Christine.

* Sarah Waters, "Du Bout des Doigts", "Affinités", "Tipping The Velvet".

* Nina Bouraoui, "La Vie Heureuse",..

* Evidemment, les Cy Jung, "Mathilde,..", "Bulletin Rose", "Diadème Rose", "Carton Rose", "Un Roman d'Amour, Enfin", et ..celui-ci :P

[classiques lez]

* Radclyffe Hall, "Le Puits de Solitude" (1928 !!)

* Violette Leduc, "La Bâtarde", "Thérèse et Isabelle".

* Jocelyne François, "Joue-Nous España"

* Régine Desforges, "Le Cahier Volé", "Pour l'Amour de Marie Salat" (une correspondance imaginée à partir de cartes postales réelles),..

* Françoise Mallet-Joris, "Le Rempart des Beguines"

* Patricia Highsmith, "Carol".

* Rosamond Lehmann, "Poussière".

[lesboparentalité]

* Claire Altman, "Deux Femmes et un Couffin".

* Myriam Blanc, "Et Elles eurent Beaucoup d'Enfants".

* Brigitte Célier, "Maman, Mamour, ses deux Mamans".

* Muriel Douru, "Deux Mamans et un Bébé".

[bd lez]

* Ebine Yamaji, "Love my Life", "Sweet Lovin' Baby", "Free Soul"..

* Paige Braddock, "Le Monde de Jane" (1 et 2)

* Lisa Mandel, "Princesse aime Princesse".

[trans]

* Andréa Colliaux, "Carnet de Bord d'un Steward devenu Hôtesse de l'Air".

* Axel Léotard, "Mauvais Genre".

[autres]

* Sheila, "Et Si C'était Vrai" (c'est pas celui de Marc Lévy), "Ne Vous Fiez Pas aux Apparences".

* Arnaud Muller, D.Fargues, "Mémoires de Mineurs".

* Père Guy Gilbert, "Kamikazes de l'Espérance".

* Erik Rémès, "Sexe Guide" (c'est pas que du cul !!)

* Abbé Pierre, "Mon Dieu, Pourquoi ?".

* Pierre-Christian Guiollard, "Les Chevalements des Houillères Françaises de 1830 à 1989" (magnifique recensement, et oeuvre de mémoire)

* Henri Bourdon, "Catastrophes et Accidents Collectifs dans les Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais" (pour ne jamais oublier)

* D.Bar-L.B.Koch-G.Lehideux, "Avec Jean-Paul II" (bd, 2 tomes, pour découvrir de grand homme qui n'est pas Mr "Ne mettez pas de préservatif")

* Maëster, "Soeur Marie-Thérèse des Batignolles" (bd, 6 tomes, une Soeur comme on aimerait en voir davantage :D))

Voilou, y'a déjà de quoi faire..

-MyLzz59-

Rem: certains sont déjà commentés ici, cf. la rubrique Livres, par exemple..
Delph' a dit…
WOUAW OULA ! Avec tout ça je n'ai encore que l'embaras du choix ;)

Un grand Merci Mylzz pour cette liste non exhaustive (mais déjà bien garnie).

Par curiosité, il n'y en a pas 1 ou 2 qui t'on marqué plus que les autres ?
MyLzz59 a dit…
Mais c'est déjà une sélection, Delph' !! :-/

Même t'en ressortir un de chaque catégorie, c'est pas évident.. Et je ne t'ai pas cité l' "Oeuvre Poétique Complète" de Renée Vivien (la Sappho 1900), qui hélas doit être introuvable actuellement :(

Dis-moi plutôt ce que tu recherches (ou ne recherches pas), je pourrai alors tenter de t'aiguiller :)

Bisous :*
-MyLzz59-
Delph' a dit…
C'est justement mon problème Mylzz, je ne sais pas ce que je cherche.
Pas forcément de la litérature lesb' quoique je n'en n'ai jamais lu donc ça me tente assez.

Pour te donner une idée, mes livres favoris sont : l'alchimiste, voyage au bout de la nuit, c'est beau une ville la nuit, entre autre.

Et les derniers que j'ai lu et apprécié : chaque femme est un roman, et le recueil de nouvelles d'anna gavalda dont je ne me souviens plus du tire.

On m'avait déjà parlé de certains des livres que tu as cité alors je vais peut pêtre bien me laisser tenter.

Ce qui me gène aussi c'est de devoir les acheter par internet sans pouvoir les feuilleter avant car il n'y a pas ce genre de librairie à Annecy.

Encore merci pour ta sélection :)

Bizzz
MyLzz59 a dit…
Bisous aussi, Delph',

Certes à Paris on a des lieux comme BlueBook, Les Mots à la Bouche, Violette & Co, mais un grand nombre de ces ouvrages (excepté ceux qui hélas ne sont plus disponibles, ou sortis en édition très (trop) limitée, trop confidentielle) se trouve chez les grosses librairies, Fnac, Virgin, etc..

J'avoue, c'est pas forcément évident. Déjà pour localiser le rayon, planqué au fin-fond, derrière un poteau ou dans un recoin x-( Ensuite, il y a la solution de la vendeuse, tu arrives avec ta page imprimée, toutes les réf., et même le prix éditeur :P "Mais ma pauvre, vous savez que c'est du lesbien ??", et toi, serrant ta compagne contre toi: "C'est quoi, du lesbien ?" :D

Nan, plus sérieusement, livres comme dvd se trouvent quand même assez facilement.. Y'a néanmoins un point que je ne comprends toujours pas: pourquoi, dans les kiosques de gare, Lesbia Mag' et La Dixième Muse se retrouvent classés au rayon "presse masculine", entre un Playboy, un Newlook, un Entrevue.. x-(

Bon, moi chuis abonnée aux deux, mais ça me titille et un jour j'le f'rai, de jouer les candides: "Mais m'sieur, c'est pas du cul, ça !" :D

Je m'égare :P Delph', j'ai beaucoup de difficulté à extraire de cette liste quelques titres, tant ils sont différents. Tu l'as vu, ça va de l'ouvrage de 1928 (Marguerite Radclyffe Hall) à nos jours, et dans des rubriques variées:
* lesbien
* classiques lez
* lesboparentalité
* bd lez
* trans
..ainsi que dans "autres" des sujets très disparates :P

Bonne lecture :* Pis si ça te dit de nous faire un p'tit billet d'humeur sur ceux que tu auras lus, n'hésite pas ;)

:* encore,
-MyLzz59-
MyLzz59 a dit…
Pour revenir au sujet de cet article, "Camellia Rose", dont j'ai depuis terminé la lecture (nan je ne vous dévoilerai pas l'intrigue), effectivement, c'est bien déjanté ! Déjanté, et abouti aussi.

Mais pour vous faire saliver, voici une impressionnante liste, extraite de la page 97:

<< Face au spectacle que lui offrait Marcelline Berthold — avec un h et un d, s'il vous plaît —, le merle manqua de dégringoler de sa branche. Il se rattrapa de justesse, vola jusqu'à la baie vitrée, toqua, frappa, tapa, cogna, choqua, trépigna, sautilla, piétina, piaffa, gazouilla, pépia, piaula, babilla, caqueta, jasa, jabota, chanta, piotta, jacassa, s'égosilla, piailla, roucoula, siffla, virevolta et battit des ailes sans que la jeune retraitée.. >>

-MyLzz59-

Rem: merci également, Cécyle, pour cette nouvelle pub
Stéphane a dit…
jolie forme de reconnaissance!!!
:)