2015-03-01
- correction cosmétique
   du modèle du Blog
  ° diaporama occupant
     tout l'écran
  ° message défilant
     démarrant du bord
     droit sous Chrome

Trognon le chaton

En lumière..

Des articles Lesbiens: Camellia Rose ,
Lipsticks [:* Fanny] , Lisa
et des Histoires signées MyLzz59: Mylène écrit (http://mylene-ecrit.blogspot.fr)

Des articles Trans-*: Ma Vie En Rose ,
Wawa's Smile , FtM ? , Thomas Beatie 2

Des Coups de Coeur: EXL ,
Kashimashi ~Girl meets Girl~ ,
Sa Majesté Freddie , Mon Côté Midinette
des Coups de Gueule: Karol relève-toi ,
BlondeBox , 1 pub 2 mR2 [bon courage :D]
et des Coups de Blues: Pile 1 an ,
Baisser de Rideau , Interlude

Du Visual Basic (VB6-VBA): Mlle Hanoï
Boules , Bombes , AnaClock , DigiClock ,
Tris (tetris) ,
et de la Bricologie: Real Barbie Girl

Pis pour les plus grand(e)s, des
S*X TOYS:
DildoBike , Tech To Nique

Et même parfois de la vraie vie:
Impressions de Voyage (Maroc) ,
Chez Mickey , La Tonnelle ,
Nous Nous Sommes Rencontrées

.

La vraie Taunie ..


... Tu me manques :'(


Notre Taz :*




Clock & Zik..

Idée Cadeau..


Attrape-Mouches

dyke goudou gouine homo homoaffectivité homoaffectivity homosexual homosexualité homosexuality homosexuel homosexuelle inverti invertie lesbian lesbianism lesbianisme lesbien lesbienne lez néovagin neovagina réassignation saphique saphisme sapphic sapphism trans transgender transgenre transidentité transidentity transsexalité transsexality transsexual transsexualism transsexualisme transsexuel transsexuelle tribade tribadisme vaginoplastie ...

Le combat continue..

MyLzz59..

.. @gmail.com

Blog français

Ca va encore mieux en le disant.. Important
## Comment "marche" ce Blog / Comment laisser un Commentaire ##

Et pour finir,
Mylène écrit (http://mylene-ecrit.blogspot.fr)N'oubliez pas de visiter aussi
mon blog d'histoires ====>



-MyLzz59-

lundi 14 décembre 1970

Kashimashi ~Girl meets Girl~

J'ai un peu déserté le blog ces derniers temps. Ben oui, parfois on ne maîtrise pas tout.. Bah, rien d'important, d'ailleurs ça m'a même permis de découvrir quelques trucs pas inintéressants

Me revoilà donc, avec l'envie de vous faire partager un Anime (un Manga dans sa version "dessin animé", quoi ), apparemment une référence du genre, qui exploite une idée de départ fort originale !

Un "Manga" ?

Commençons par préciser quelques termes, car pour la plupart des occidentaux (dont je fais partie) les sous-catégorisations des mangas restent assez floues. Kashimashi appartient à la famille des shoujo-ai, mais pour les Nippons c'est simplement un yuri

Essayons d'y voir plus clair: la terme "manga", qui pourrait plus ou moins se traduire par "caricature", désigne à la base de la bande dessinée japonaise. S'il est réducteur de ne pas tenir compte de sa pluralité, on note facilement un "quelque chose" bien reconnaissable qui la distingue des bandes dessinées occidentales, tant dans le dessin des personnages (sans parler des lieux communs où ils évoluent), ou de la dynamique de la mise en page..

Manga : le terme le plus générique, il regroupe aussi bien la bande dessinée, les dessins animés inspirés de celle-ci, et même les produits marketing dérivés. Il se subdivise en deux familles entremêlées, celle du public principalement ciblé (enfants, ados, garçons, filles..), et celle du type de contenu (historique, humour, policier, adulte..) Le sens de lecture d'un manga papier est inversé par rapport aux bandes dessinées occidentales, les bandes horizontales, ainsi que les pages, vont de droite à gauche. Bien qu'il y ait eu des tentatives d'adaptations plus ou moins heureuses, les mangas paraissent actuellement quasiment tous dans le sens original, mais rassurez-vous on s'y fait rapidement Rem: le dessinateur (homme ou femme) s'appelle Mangaka. Les mangas (avec ou sans le "s", d'ailleurs) constituent un phénomène de grande ampleur, leur lecture étant considérée comme du consommable. Leur production s'effectue presque "au kilomètre", et ce sont les lecteurs qui, généralement, décident de l'arrêt ou de la prolongation des séries, et non leur mangaka. Le cycle d'existence commence par de courtes histoires publiées dans des journaux ou magazines, et si les personnages trouvent grâce ils se voient offrir une sortie en livres.

Anime : soit dans la continuité des livres, soit indépendamment, les mangas peuvent sortir en films d'animation (dessins animés). Différents formats cohabitent, à usages différents: les séries télé, qui peuvent comporter des centaines d'épisodes, les OAV (sur vidéocassettes) ou OAD (sur DVD), produits spécifiquement pour une commercialisation directement sur supports, en magasins, et dont le nombre d'épisodes par série est plus réduit (communément 12 ou 24), et les longs métrages, "épisodes" uniques dont la durée dépasse largement les 24 minutes "standard". Dorothée contribua plus que largement à l'introduction des anime en France. P'tite liste (pas du tout exhaustive) d'anime que vous ne pouvez pas ne pas connaître: Astro le petit robot (Tetsuwan Atomu), Goldorak (Grendizer, Goldrake), Candy, Dragon Ball (1 et "Z"), les Chevaliers du Zodiaque (Saint Seiya), Sailor Moon, Nicky Larson (City Hunter), Juliette je t'aime (maison Ikkoku), Ranma 1/2, Tom Sawyer, Albator (Captain Harlock), Capitaine Flam (Captain Future), Lady Oscar.. A noter que bien qu'en collaboration avec les studios japonais, les Mystérieuses Cités d'Or, Ulysse 31, ou encore l'Inspecteur Gadget (inspiré de Clouzot, la Panthère Rose) sont français (si, si )


La subdivision en publics visés :

Seinen : s'adresse principalement à des adultes, sans forcément être érotique (Ecchi) ou pornographique (Hentai). Il se subdivise en deux sous-familles, les Seijin pour hommes, et les Redisu pour femmes.

Shoujo : vise principalement les adolescentes (filles), le sujet est généralement le quotidien d'une adolescente, avec ses histoires d'amitiés et d'amour.

Shonen : le pendant pour adolescents (garçons). On y trouve pêle-mêle des histoires de héros, des histoires d'amitié ou d'amour aussi (si, si) mais du point de vue masculin, et un "fantasme nippon", le garçon limite pervers lâché parmi des sous-vêtements (Pantsu).

Josei ou Redikomi : ressemble au Shoujo, mais s'adresse à des jeunes femmes, et plus des ados. Si les sujets restent les mêmes, leur traitement est plus mature, les facettes sensuelles ou biologiques y font leur apparition. La confusion avec le Shoujo est permise..

La subdivision en thèmes abordés :

Hentai : (comme ça, c'est réglé ) du cul, du cul, du cul

Yaoi : le thème est les relations amoureuses et/ou sexuelles entre hommes, suggérées comme explicites, avec une limite floue par rapport au Hentai. D'aucun(e)s considèrent le Yaoi comme une sous-division du Josei..

Yuri : le pendant féminin du Yaoi, dont l'amplitude va de la dévotion qu'ont les étudiantes pour leurs Sempaï (étudiant(e)s en plus hautes classes), jusqu'aux relations sexuelles à peine masquées, proches du Hentai. D'où le positionnement pour certain(e)s du Yuri comme sous-division du Seinen.

Shoujo-Ai : cette expression occidentale a pour vocation de dissocier les relations amoureuses entre filles (ou femmes), domaine sentimental, des Yuri mettant en scènes érotiques (voire porno) des pseudo-lesbiennes servant à l'excitation des mâles. Le genre Shoujo-Ai présente les intérêts naissants, et les interrogations qu'ils suggèrent, d'une fille pour une autre fille, la façon dont elle va décider de gérer ou non ces sentiments.. Les scènes "chaudes" seront plus ou moins présentes, généralement elles se limitent à des bouches collées, et des mains baladeuses.

Shonen-Ai : le pendant masculin du Shoujo-Ai.

Voilà pour ce petit tour d'horizon, sauf erreur ou omission de ma part. Venons-en à l'Anime que je vous mentionnais plus haut:

Kashimashi ~Girl meets Girl~



Il s'agit d'un Anime comprenant 12 épisodes "télé" de 24 minutes, diffusés au Japon début 2006, suivis d'un treizième épisode de 27 minutes, sorti en OAV courant automne 2006, qui constitue l'épilogue de la série. Cet épilogue commence d'ailleurs par un résumé en images de la série, sur l'intégralité de la chanson du générique d'ouverture. Ne semble pas être sorti en France, contrairement à la bande dessinée en 5 volumes dont il est issu, éditée début 2004 au Japon, et 2007 en France.

Ecrit par Satoru Akahori, illustré par Yukimaru Katsura, et réalisé en Anime par Nobuaki Nakanishi, Kashimashi (ou Kasimasi) doit son nom à la ville de Kashima(-shi), 66000 habitants env., située approximativement à mi-longueur du Japon (préfecture: Ibaraki, région: Kanto, incluse dans la mégapole du "Grand Tokyo"), où se déroule l'histoire. Cependant, Kashimashi signifie également "bruyant", comme l'entend un dicton japonais: "lorsque trois femmes sont réunies, c'est bruyant (kashimashi)"..

??? SPOILER ??? Ci-dessous, j'ai l'intention de vous narrer (en partie) le contenu de cet Anime. Si vous ne souhaitez pas le connaître avant d'avoir vu les épisodes, ne poursuivez PAS le lecture de cet article ! Néanmoins, mon avis est que connaître le dénouement n'empêche pas d'apprécier le visionnage, à vous de décider.

Comme cet Anime n'est pas sorti chez nous, et qu'il n'existe donc (sauf erreur de ma part) aucun "moyen légal" de l'obtenir, j'ai moins de scrupules à vous proposer de le visionner/récupérer, en japonais (VO) sous-titré français, par exemple ici..

L'histoire

Au premier abord il s'agit d'une tranche de vie d'un petit groupe d'amis, tous étudiants dans la même classe d'un lycée de Kashima, et ayant pour âge approximatif 17 ans. Quatre filles: Hazumu, Tomari, Yasuna, Ayuki, ainsi qu'un garçon: Asuta. Les trois autres personnages principaux de cette aventure sont: Namiko, leur professeur(e), Hitoshi et Jan-Pu (prononcer "Pou"), deux extraterrestres à forme humaine. Jusque là, rien de bien spécial

Sauf que..
Sauf que, pour des raisons différentes, Hazumu va se retrouver embarquée (empêtrée) dans un triangle amoureux, dont les deux autres protagonistes sont Tomari et Yasuna.
Vi vi, vous avez bien lu


Mais reprenons depuis le début. Le premier épisode démarre dans les montagnes proches. Un adolescent arpente les sentiers, et passe en revue les différentes sortes de plantes qu'il rencontre, passionné de botanique. Mais en fait, Hazumu, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est allé en montagne pour se changer les idées, pour oublier. Oublier qu'il vient de se prendre un rateau (au sens figuré ); alors qu'il était persuadé que ce serait réciproque, Yasuna l'a rejeté au moment où il lui a fait sa déclaration.

Au courant de cet échec, le meilleur ami d'Hazumu, Asuta, pense lui rendre service en lui amenant des revues coquines. Celui-ci n'ayant pas prévenu de son escapade, il ne le trouvera pas, mais Tomari et Ayuki oui. Tomari qui n'appréciera pas vraiment l'attention d'Asuta ! A la nuit tombée, inquiets (mais moins que ses parents), ils partiront à la recherche d'Hazumu.

Comment ça, "qu'est-ce que j'ai fumé" ?? Nan, d'ailleurs je ne fume pas. Oui, j'ai bien commencé par écrire qu'Hazumu est une fille, et l'inverse juste après. J'y viens, poussez pas

L'histoire décroche brutalement sur un observatoire de la Nasa, et en anglais sous-titré japonais nous les voyons s'affoler, car ils viennent de détecter un objet fonçant sur la Terre. Il s'agit d'un vaisseau extraterrestre en perdition à cause d'une avarie moteur, lequel va s'écraser au Japon.

Hazumu vient d'atteindre un promontoire, d'où il surplombe la ville. Alors qu'il était là pour tenter d'oublier, il a revu les lieux où il était tombé (littéralement aussi ) sur Yasuna, et là il se demandait où se situait sa maison. Reprenant ses esprits, il aperçoit une lueur dans le ciel, qu'il prend pour une étoile filante. Il fait et répète un voeu, celui de trouver un amour sincère. Levant les yeux, il constate avec effroi que son étoile filante ..lui fonce dessus !


Le vaisseau extraterrestre s'écrase sur un promontoire, dans les montagnes proches de Kashima, exactement celui où se tenait Hazumu, tué dans l'accident. Il retrouve alors son invisibilité, perdue au moment de la panne, et du décrochage

Petite pause, le temps de détailler les personnages..

Les Personnages principaux

Hazumu Osaragi: est un garçon timide, pleurnichard, fort sensible, presque inadapté à son statut de garçon (à en croire Tomari). Il est de plus totalement incapable de prendre la moindre décision.


Tomari Kurusu: c'est l'amie d'enfance d'Hazumu. Garçon manqué, sportive, elle a toujours pris la défense du petit Hazumu en pleurs, dont se moquaient les autres enfants: "C'est quoi ce garçon qui a besoin d'une fille pour le défendre ?". Un jour, alors qu'ils étaient petits, en se coiffant de la couronne de fleurs qu'il venait de confectionner, il lui a déclaré qu'il voulait être son épouse, ce qu'elle a rectifié. Elle a deux longues couettes blondes.

Yasuna Kamiizumi: est une brune solitaire, qui vit seule, excepté un gros chien qui lui sert de confident. Elle refuse de se joindre aux sorties, et joue de la flûte traversière. De la salle de musique, elle apercevra Hazumu qui jardine (il est responsable du club de jardinage), et ce sera le début d'une belle amitié, scellée au travers de deux plantes à fleurs, mais qui ne se transformera pas en amour, au grand dam d'Hazumu.

Asuta Soro: le meilleur (ou p't'êt' le seul..) ami d'Hazumu, fort serviable, un peu lourd parfois. Il sera un pilier par la suite, et sauvera même Hazumu d'un mauvais pas..



Ayuki Mari: grande brune sage, avec des petites lunettes. Elle est l'amie de Tomari.



Namiko Tsuki: depuis 35 ans, elle n'a pas rencontré l'amour, car elle s'est donnée corps et âme à son devoir d'enseignement. Elle attire les catastrophes comme un aimant. En se proposant héroïquement de retrouver Hazumu, elle ..chutera dans le trou laissé dans le jardin par celui-ci, qui désirait y planter un arbre ! Rem: son nom dérive de tsukinami: "cliché"

Hitoshi Sora: le pilote du vaisseau extraterrestre immatriculé Jan-Pu, qui s'est écrasé sur Terre alors qu'il venait effectuer une mission d'observation.
Rem: son nom signifie littéralement "homme de l'espace"

Reprenons l'histoire..

Après le crash

Les lois inter-galactiques interdisent toute ingérence belliqueuse vis-à-vis des habitants d'autres planètes. Aussi, Hitoshi a-t-il récupéré les restes d'Hazumu afin de le régénérer. Projetant des écrans gigantesques dans le ciel, c'est ce qu'il annonce à la population de la Terre entière. Les réactions sont diverses, étonnement d'apprendre l'existence d'aliens, soulagement d'avoir retrouvé Hazumu, ou effarement en découvrant qu'une coquille irréversible s'est produite lors du processus de régénération. Présentant ses excuses, Hitoshi demande à ce que l'accueil réservé à Hazumu reste aussi digne qu'auparavant..

..Car, et bien qu'on n'en sache la raison on peut supposer que ce soit la conséquence de ses "sérieuses prédispositions" , la régénération d'Hazumu a fait de lui une magnifique jeune fille !

Lorsque le rayon émis par le vaisseau redescend Hazumu, Tomari et Yasuna courent à sa rencontre. En la voyant, les réactions sont opposées. Alors que Yasuna semble ravie, la face de Tomari se décompose en découvrant le nouveau corps de son ami d'enfance.

Mais comme toujours, elle décidera de s'occuper de lui d'elle, et de lui apprendre les bases de l'attitude féminine. Cela donnera lieu à de mémorables scènes, comme lorsqu'Hazumu apparaîtra la première fois en uniforme scolaire féminin, quand elle secouera sa jupe pour s'aérer, ou encore quand elles iront acheter un soutien-gorge !



Asuta aura lui aussi quelques difficultés à continuer de considérer la jolie Hazumu comme son meilleur pote

De son côté, Hitoshi poursuit tant bien que mal son observation des Terriens, et pour ce faire, il a donné forme humaine à Jan-Pu, l'intelligence artificielle organique de son vaisseau, en clônant le nouveau corps d'Hazumu. Jan-Pu possède deux pouvoirs, celui d'invisibilité sélective et celui de lévitation, ainsi que deux particularités, celle d'adorer se jeter sur Hazumu sans crier gare et celle d'agrémenter ses propos du mot "Pu" (Pou), lequel n'a aucun sens précis..

Yasuna, celle-là même qui a repoussé Hazumu alors qu'il lui faisait sa déclaration, manifeste désormais à son égard un comportement tout autre, elle ira même jusqu'à lui déclarer sa flamme, et l'embrasser en pleine salle de cours. Tomari, entrée à ce moment, en lâchera ses affaires scolaires.. Cet extrait est repris dans le générique d'ouverture.


Si dans un premier temps Tomari reproche à Yasuna simplement de faire souffrir Hazumu en cherchant à le reconquérir après l'avoir rejeté, dans la continuité de sa démarche protectrice, elle finira par réaliser que, sous les traits de cette fille qu'elle ne parvient pas vraiment à accepter en tant que fille, elle aussi est amoureuse de son ami d'enfance, qui avait osé traverser le gué de la rivière afin qu'elle accepte de l'épouser, quand ils étaient gamins. Elle va dès lors entrer dans la compétition, sous les conseils avisés d'Ayuki.

Refaisons un point sur les personnages..

Hazumu Osaragi: jolie rousse depuis sa régénération, elle semble être de loin la plus à l'aise avec sa nouvelle identité, et de jour en jour perfectionne sa féminité, comme si son existence de garçon n'était plus qu'une lointaine vie antérieure. Du garçon, elle a gardé la mémoire intacte, la sensibilité, et sa fichue incapacité à prendre une décision.

Ayuki Mari: personnage effacé, Ayuki n'en est pas moins présente, ne serait-ce que parce qu'elle observe tout de derrière ses petites lunettes, et si elle intervient peu, chaque fois qu'elle le fait elle fait mouche, soit par une remarque d'une pertinence totale, une question acérée, ou par son apparition au bon endroit au bon moment, comme lorsqu'elle offre son épaule à Tomari ou se propose de pleurer à sa place.

Jan-Pu: copie d'Hazumu excepté de longs cheveux violets, elle ne deviendra visible aux amis de celle-ci qu'à partir de l'escapade à la plage, où elle se jettera sur elle, débarquant de nulle part, sans que cela ne les intrigue plus que ça. Hazumu la présentera comme une parente.

Mais que cherche Hitoshi ?

Demeurés simples observateurs invisibles au départ, nos extraterrestres "passeront à la vitesse supérieure", en "envahissant" quelque peu le quotidien d'Hazumu. Afin de récolter plus d'informations, Hitoshi se fera passer pour un professeur (sensei) de sciences. A ce titre, il sera l'objet d'un amour exacerbé de Namiko, qui n'aura de cesse de lui courir après, évidemment en vain

Hitoshi étudie le comportement amoureux d'Hazumu et ses amies, et n'hésite pas à les mettre dans des situations selon lui "propices", mais va se heurter au comportement hésitant de celles-ci. Il avouera tardivement, à l'heure où ils seront censés repartir, ayant échoué dans leur mission d'observation, qu'il provient d'une planète semblable à la Terre, mais dont les habitants, civilisation humaine largement plus évoluée, sont atteints d'un mal aussi mystérieux qu'inguérissable (ainsi que d'un penchant pour des tenues vestimentaires passées de mode sur Terre ).

Ce même mal qui ronge Yasuna, qui par chance pour Hitoshi fait partie de l'entourage d'Hazumu (nan, pas les tenues ), une maladie probablement psychosomatique de la vision, qui, alors qu'elle voit correctement le reste, transforme les images des humains mâles en contours grisâtres et flous, les rendant méconnaissables. C'est la raison de l'attitude solitaire et triste de Yasuna.

Un jour, avant l'accident d'Hazumu, alors qu'elle s'exerçait à jouer de la flûte traversière en salle de musique, Yasuna s'approcha de la fenêtre, et vit ce dernier en train de jardiner. Le vit clairement, à son grand étonnement, le seul garçon qui n'apparaissait pas flouté à ses yeux !
Ils sympathisèrent rapidement, et un sentiment amoureux naquit entre eux. Hélas, lorsqu'il osa enfin lui déclarer sa flamme, elle le rejeta, craignant qu'à partir de ce jour il disparaisse lui aussi à ses yeux et, la mort dans l'âme, retourna à sa solitude. Si depuis que celui-ci est devenu une fille, Yasuna se lance à sa reconquête, c'est qu'elle est persuadée que désormais Hazumu est à l'abri de sa cécité sélective, en tant que fille.

Hitoshi est convaincu que le remède à cette maladie tient en l'amour (la seule chose qu'il aura comprise des Terriens ), mais cette chose qui lui est totalement étrangère lui sera particulièrement complexe à aborder, d'autant qu'en choisissant Hazumu comme cobaye, il ne s'est pas facilité la tâche ! (il se serait penché sur Miss Catastrophes Namiko sensei.. )


Car si le coeur de la belle Hazumu ne cesse d'osciller de façon si indécise entre la triste Yasuna et la volcanique Tomari, elles ne sont pas les deux seules à lui courir après (quelle tombeuse, celui-là ) Entre Asuta qui interprète chaque réaction "sympathique" d'Hazumu comme une invitation, par exemple lorsque sur la plage elle se fait emm.. par deux crétins, il interviendra en se présentant à eux comme son petit ami, la sauvant de leurs griffes, elle lui avouera que si c'est lui, elle n'y voit aucun inconvénient.. ; la discrète Ayuki, usant de la métaphore de la chenille qui déploie ses fragiles ailes pour devenir papillon et enfin s'envoler, qui veut aimer Hazumu par procuration, au travers de celle qui partagera son existence, et qu'elle aidera à cela.. ; et jusqu'à Jan-Pu dont les adieux déchirants à Hazumu destabiliseront Hitoshi

Nouveau point sur les personnages..

Hazumu Osaragi: très à l'aise avec sa nouvelle existence, elle "allume" involontairement son "pote" Asuta, tant par ses propos équivoques, qu'en lui exposant sous le nez sa généreuse poitrine Elle sait, ce que lui confirme l'épisode des barbes à papa, qu'elle sera contrainte de choisir entre Tomari et Yasuna, sous peine de les perdre toutes deux.. mais prie pour que cette échéance n'arrive que le plus tard possible.

Yasuna Kamiisumi: trouver le remède à sa maladie permettra à Hitoshi de sauver sa planète, mais la clé qui est en fait Hazumu lui complique la tâche..



Ayuki Mari: l'on apprendra qu'elle aussi est amoureuse d'Hazumu, mais qu'elle n'entrera pas dans la compétition, et n'interviendra que pour aider l'une ou l'autre des principales prétendantes, et que cela lui sied ainsi..


Jan-Pu: adolescente à l'image d'Hazumu, elle a un comportement semblable à celui d'une enfant. Elle tente d'exprimer au mieux ce qu'elle ressent elle aussi pour Hazumu, une forme d'amour plutôt sororal..


Un status quo qui s'emballe..


Les vacances d'été arrivant, Yasuna invitera même Tomari à passer une journée à la plage. En fait, elle souhaite mieux connaître Hazumu en découvrant ses amis, leur mode de vie.. C'est ainsi que va naître une amitié entre les deux concurrentes, qui conclueront un "pacte de non agression" dans la course à Hazumu.

Mais le destin ne l'entendra pas de cette oreille. Hazumu et Yasuna se retrouveront seules au parc aquatique, Tomari étant inscrite à un stage au beau milieu de nulle part.. Yasuna respectera le pacte, et proposera même de rejoindre Tomari à son stage, afin de lui offrir un cadeau provenant du parc. Elles attendront à la gare que celle-ci vienne les chercher, le chemin étant apparemment compliqué à trouver.. Le chef de gare s'approchera de Yasuna, afin de la prévenir du passage imminent d'un train, pour qu'elle ne traverse pas les voies, mais l'effraiera involontairement, et Hazumu accourra la rassurer. C'est à ce moment qu'arrivera Tomari, qui déduira à tort devant l'image équivoque qu'elles sont en train de s'embrasser.

Aussi, le soir-même, alors qu'elles sont bloquées sur le lieu du stage, Tomari emmènera Hazumu à la gare, et l'y embrassera. "Evidemment", débarquera Yasuna, trahie alors qu'elle croyait en l'amitié avec Tomari, mais cette dernière lui reprochera ce qu'elle a cru voir. S'ensuivra un échange de baffes, qui fera s'évanouir Yasuna, sa maladie ayant soudain empiré au point qu'elle ne peut plus voir non plus les femmes..


Hazumu s'en voudra, et décidera de choisir Yasuna. Tomari, qui ne s'avoue vaincue, tentera une approche plus directe d'Hazumu, mais celle-ci la rejettera, n'ayant pas la tête à cela. Elle acceptera néanmoins de passer une dernière journée avec Tomari, journée qui ébranlera la certitude de son choix et la laissera en pleurs.

..et un dénouement..

Yasuna et Tomari s'expliqueront de nouveau, la première expliquant qu'il suffirait qu'elle laisse Hazumu avoir pitié d'elle pour l'obtenir, mais que ce n'est pas ce qu'elle souhaite. Hazumu qui, après un énième conseil d'Ayuki, et une franche discussion avec Hitoshi, court rejoindre Yasuna pour lui dire un "je t'aime" qui la délivrera comme par magie de sa cécité. Ici s'arrête l'épisode 12.







Enfin libre, elle ..rejettera de nouveau Hazumu, la délivrant elle aussi de son dilemme. Car elle souhaite désormais s'assumer seule, et non se reposer sur elle.


L'épisode 13, ou épilogue, démarre quatre mois après le précédent, à l'approche de Noël, et annonce un "petit miracle". Comme l'année précédente, Hazumu a invité tous ses amis à la soirée de Noël après le concert d'Yasuna, mais Tomari s'entête à l'ignorer. Ayuki interviendra de nouveau auprès de celle-ci pour lui faire comprendre que son comportement est ridicule, pourtant elle ne viendra pas à la soirée..

Nos extraterrestres réapparaissent, de façon d'abord subliminale. En classe, Namiko croit voir Hitoshi au dehors, elle sort sur le balcon, et ..chute encore, sous le regard désabusé des étudiants. Yasuna, elle, aperçoit Jan-Pu. Au lieu d'aider Natsuko (une camarade de classe) à décorer un sapin, elle semble parler sur le pas de la porte de la salle..Lorsque celle-ci lui parle d'un garçon de classe supérieure (Yanagimoto sempaï), Yasuna répond qu'elle est enfin libre (délivrée de sa maladie), et entend pour cela rester célibataire un certain temps..

C'est ce qu'elle explique également à Ayuki quand ensemble elles libèrent des papillons éclos en captivité, dans la serre. Yasuna en profite pour solliciter d'Ayuki une faveur. De même elle réquisitionne Asuta. Et lorsqu'Hitoshi lui apparaît dans les coulisses du concert, elle lui confirme que "c'est ce soir"..


.. fantastique !

Tomari, absente de la soirée chez Hazumu, est allongée sur son lit, et relit, pensive, l'invitation. Relevant le nez, elle se retrouve devant l'entrejambe d'Ayuki, debout sur elle, en costume de Mère Noël Cette dernière la recouvre de son imper, l'enfourne dans un sac, et l'enlève, s'envolant par la fenêtre, sac sur le dos, pour atterrir dans un chariot tracté par Asuta déguisé en renne

Ils prennent la direction de la montagne Kashima, où ils retrouvent Yasuna, qui "offre" Hazumu à Tomari. Puis Ayuki la "pousse", et Tomari se met à avancer entre deux rangées d'arbres qui s'illuminent comme par magie. Elle rejoint Hazumu. Dans sa tête se succèdent différents souvenirs. "Je.. deviendrai ton épouse", voilà, Tomari l'a dit !

Surgit alors Jan-Pu, ailée telle un ange, qui les enveloppe de lumière, et transforme leurs vêtements en deux magnifiques robes de mariées. Hazumu est ravie, alors que Tomari tord un peu le nez, toujours incapable d'accepter que son Hazumu soit devenu une fille..


Puis Jan-Pu agite sa baguette dans le ciel, et une chapelle de lumière aux vitraux multicolores devient visible dans le ciel. Un escalier en descend marche par marche. Jan-Pu les invite à monter. Hazumu soulève Tomari dans ses bras et entreprend l'escalade.


En haut, Hitoshi, en tenue de prêtre, leur propose de conclure par un baiser. Etonnement de Tomari, qui accepte d'embrasser Hazumu, mais en fermant les yeux ! Ayuki propose son épaule à Yasuna, mais celle-ci n'en a pas besoin.


Jan-Pu écourte soudain la discussion, surgissant comme un ouragan qui enlève Yasuna et Ayuki, pour les installer dans un traîneau. Ayuki et Asuta derrière, Yasuna aux ..rênes des trois rennes mécaniques, Hazumu et Tomari prennent place, et le traîneau décolle dans le ciel de nuit de Kashima, suivi de Jan-Pu. Au sol, Hitoshi contemple, bientôt rejoint par Namiko. "Ce miracle que l'on appelle l'amour, est ce qui rend les gens heureux."







Conclusion

Bien difficile d'ajouter une conclusion à ceci, tant ce treizième épisode la constitue magnifiquement ! Et pourtant..

Inutile de vous dire que la midinette que je suis restée était en larmes (de bonheur) devant cet aussi beau qu'inconvenant (au sens premier: contraire aux convenances) mariage !

Sachez, histoire d'être précise, que l'Anime n'est pas totalement fidèle à la version papier, qu'il a l'excellente idée d'édulcorer. Par exemple, originellement, Hazumu fille n'avait qu'un mois à vivre..

D'aucuns pourront arguer que cela dégouline de sentiment, ben oui c'est conçu pour J'arrive à imaginer qu'il y en ait dont ce n'est pas le "truc", bah qu'ils passent leur chemin, ils trouveront bien quelque chose d'autre à leur goût Cet Anime a un public, et j'en fais partie !

J'ai cependant envie d'effectuer un léger repositionnement: je commençais cet article en affirmant (et je maintiens) que "Kashimashi ~Girl meets Girl~" est une référence du genre Shoujo-Ai, pourtant il serait franchement davantage une histoire transsexuelle que lesbienne ! Quelle fille (mal) née garçon ne rêverait pas de se faire ainsi écraser par quelque Jan-Pu en perdition, afin de renaître sans traitements longs ni opérations lourdes et délicates sous les traits de la magnifique jeune fille qu'elle aurait dû être de naissance ?? Si vous en connaissez une..

Comme le dit Hazumu elle-même en retournant à la montagne, elle qui est de loin la plus heureuse de sa transformation (à croire qu'en garçon il ne lui manquait que le "déclic" pour s'affirmer trans), elle s'est leurrée en croyant que Tomari ou Yasuna l'aimaient elle, car même devenue fille, celles-ci aimaient en elle le Hazumu garçon.. Tomari, de par sa finesse assez ..masculine (ce n'est pas moi qui l'invente, ça lui sera évoqué par de plus jeunes étudiantes, attirées par elle "comme avec un garçon" ), ne parlera de "son" Hazumu qu'au masculin, la traitant d'idiot chaque fois qu'elle manifestera de la féminité.. jusqu'à refuser de la regarder en l'embrassant lors du "mariage", afin de ne pas la voir en fille..

Et afin de terminer sur une note amusante, que dire du tiraillement d'Asuta (certes caricatural comme tous les hommes de cet Anime) entre l'amitié qu'il porte à son pote Hazumu, et l'attirance physique qu'il éprouve pour cette jolie fille qui régulièrement lui dévoile bien innocemment quelque partie charnue.. Alors que dans l'Anime nous nous contentons d'une réflexion ("nos amis ne vont probablement pas accepter"..), dans la version papier Asuta passe pour homosexuel aux yeux de certains étudiants.

Bon, je crois qu'il est temps de m'arrêter ..et vous laisser visionner

Puuu !!

-MyLzz59-

6 Commentaire(s):

Stéphane a dit…
:-o!!!!!
Bouche bée!!!
Plus didactique et documenté, on ne peut!
Je me suis arrêté avant l'histoire.... vu la longueur du chapitre, je me le réserve pour plus tard! ;-)
A la maison on a un fan de manga...et je ne sais pas si c est du "jetable", mais lui les garde.... et on commence à voir apparaitre des piles de ci de là...bien envahissantes :p

Bisous...
je reviendrai sur l histoire asap.... ;-)
Stéphane a dit…
Ah si! j oubliais! une question!
Qui a déjà lu un Manga?
(mon gamin a tenté de m'y initier.... hum.... j ai rien compris...j'ai melangé les persos, la mise en page et déroutante...pis.... ça manque de couleur.... :D)
MyLzz59 a dit…
Avé Taz :*

Alors j'attendrai ta 'Nalyse de cet article :) ..Et p't'êt' celle de ton expert de Tazounet, même si c'est plutôt axé filles.. Remarque, s'il tient de son papounet :P

Certes les mangas "papier" c'est pas d'abord trivial avec notre bagage culturel occidental, mais ça vient vite :) Pis sinon, là c'est de l'Anime dont il est question, c'est tout en couleurs, et au pire y'a ma description illustrée, pour les personnages ;)

Bisous Taz :*
-MyLzz59-
Stéphane a dit…
pfffff...suis pas en avance sur ce coup là!
Mais, j'ai enfin tout lu! (et regardé simplement le premier épisode!)
Je n'ai pu m'empêcher de penser à toi tout le long de la lecture .... et pas simplement parce que c'est ton texte! pour ce que je te connais c'est une histoire écrite pour toi... :* Pas étonnant que tu aies flashé dessus! J'avoue être séduit également ;-) par ce manga qui sort des sentiers battus... le perso principal est forcement attachant.... l histoire même si elle est un peu ... midinette ;-) reste comme je le disais plus haut .... séduisante :-) ...
Merci pour cette trouvaille Miss!

Bisous :* ... à très bientôt!
MyLzz59 a dit…
Rhôô, mais c'est qu'il avait du temps à perdre, mon Lecteur, pour revenir "dépiler" ce long article :P Vieux motard que jamais ;)

Mais je le revendique, mon côté midinette, Taz :)

Quant à l'histoire elle-même, je suis heureuse que tu l'apprécies, car oui, elle me parle forcément.. Mais là n'est pas (encore) le sujet :-/

Je reprendrai donc simplement cette phrase, extraite de ma conclusion: "Quelle fille (mal) née garçon ne rêverait pas [..]"

Gros Bisous mon Lecteur :*
Bonne suite de visionnage, et à très bientôt :*
-MyLzz59-
Stéphane a dit…
;-) mais je sais que tu le revendiques! C'était écrit à desseins! :D
Au fait: à la relecture de ton message précèdent... "même si c'est plutôt axé filles.. Remarque, s'il tient de son papounet :P" mais euhhh... moi aussi j'prefere les filles... :D :D :D

'Rooos Bisous Miss...